​​DE QUOI AVEZ-VOUS DROIT LORSQUE VOUS ACHETEZ UN LOT ?


​Vous serez à cent pour cent propriétaire du sol. Vous pouvez assurément y construire une habitation. Si vous faites coïncider l’acte d’achat et le permis de construire, vous pouvez commencer la construction aussitôt. 

Sur le lot, on a déjà creusé l’endroit où vous pouvez construire. Vous pouvez déjà accéder à votre lot à partir du chemin d’accès commun. Dans un placard vous trouverez le raccordement du téléphone et le branchement d’eau et d’électricité. Vous pourrez facilement vous raccorder au réseau d’égout collectif. L’évacuation des eaux de pluie est prévue sur certains lots. 

En même temps vous serez copropriétaire pour un onzième des parties communes. On vous les décrira dans le chapitre suivant.


​EN QUOI CONSISTENT LES PARTIES COMMUNES ?


​La grande différence par rapport à un lotissement standard où s’appliquent les règles de la copropriété, est que l’acheteur est entièrement propriétaire de son lot. A part de cela, il est copropriétaire des parties communes. Voilà ce dont il s’agit dans notre projet : 

- Les routes principales – A partir de la voie publique, il y a un chemin privatif vers les différents lots. Ce chemin est revêtu et facile à accéder, mais il n’a pas encore été asphalté en ce moment. Ceci a été fait intentionnellement, parce qu’on attend de le faire jusqu’à ce que la majeure partie des constructions soit réalisée. La somme nécessaire est réservée sur un compte bloqué, ce qui est une condition essentielle afin d’obtenir le droit du lotissement.  

- Le système d’assainissement - le système se compose d’une combinaison d’une fosse septique avec bac à graisse et d’un système de collection des eaux usées. Les eaux usées arrivent ensuite dans un système de filtres à sable. Enfin, les eaux filtrées sont successivement dirigées vers un système de drainage souterrain, une bouche à travers le bois et finalement vers un ruisselet. A la fois écologique et efficace, ce système ne produit aucune odeur. Il ne nécessite qu’une ou deux vidanges par an et il n’y a pas de frais d’entretien. 

- Le bois – Du côté est du terrain, il y a un bois de trois hectares en pente raide. Au milieu, on a fait construire le système d’assainissement. Le bois est constitué de conifères et de feuillus avec de grands chênes. On y trouve également des cèpes et des morilles. A part une petite somme pour la taxe foncière de ces trois hectares, il n’y a pas d’autres frais. 

- Le petit parking (et un terrain à pétanque) à l’entrée – A l’entrée du Troglo Village, un terrain de 650 m² servira de parking public. Des conteneurs à déchets et éventuellement des conteneurs à verre ou à papier y seront également installés.  Sur le parking se trouve le compteur d’eau central. A partir de ce coffret, l’eau est distribuée vers les différents lots. Chacun des lots dispose de son propre compteur d’eau, afin de pouvoir mesurer la consommation individuelle.


​QU’EST-CE QUI A ÉTÉ ÉCRIT DANS LE RÈGLEMENT DE COPROPRIÉTÉ?


​L’idée est de faire du Troglo Village un endroit où il fait bon vivre, avec de belles maisons spacieuses sur des lots aux dimensions exiguës. Vous y bénéficierez d’une vue splendide. 
Le Troglo Village aura donc besoin d’une bonne infrastructure commune. C’est pourquoi il faut une copropriété. 

Le règlement n’est pas plus qu’un engagement juridique, dans lequel on détermine ce qui appartient à chacun des propriétaires. Il servira également de mode d’emploi pour la copropriété. 
En ce qui concerne le côté administratif, il suffit en principe de se réunir une fois par an. Lors de cette réunion, un régisseur sera désigné. Celui-ci se chargera d’un certain nombre d’affaires élémentaires. Pendant la réunion, des décisions au niveau de la copropriété peuvent être prises.